15 mars 2016

Contes du Sénégal

L'édition 2016 de notre Semaine Culturelle a débuté hier matin et se poursuivra jusqu'au jeudi 17 mars. Le moment le plus actif de l'année scolaire de l'IES Conde de Orgaz a commencé avec le spectacle de la conteuse Ana Cristina Herreros (Ana Griott) et l'illustrateur Jesús Gabán.


Grâce aux contes d'Ana Cristina Herreros, spécialiste de la littérature traditionnelle, nous avons pu voyagé au coeur du Sénégal, le pays de notre projet de correspondance scolaire

Elle vient de publier son nouvel ouvrage El Dragón que se comió el sol qui nous fait connaître la tradition orale sénégalaise. Il s'agit d'une compilation de contes recueillis auprès du peuple diola en Basse Casamance, Sénégal.


Pour concevoir cet ouvrage, Ana est restée trois ans au Sénégal. Là, elle a rencontré des enfants et leurs familles qui lui ont raconté une centaine de contes traditionels. Elle en a choisi trente-trois pour les traduire. Avec l'aide de Diolas Kassa, elle a transposé les différents dialectes diolas en diola kassa puis en français et enfin en espagnol.

L'oeuvre a une vocation sociale puisque 10% des ventes sont destinés à un projet d'éducation en Basse Casamance. Le but est de renforcer le réseau de professeurs d'espagnol et de stimuler l'alphabétisation des femmes dans la région.

Un autre jour je vous parlerai sur la communauté diola de la Basse Casamance. Aujourd'hui, à l'occasion de notre Semaine Culturelle et de la Semaine de la langue française et de la francophonie, je vous propose un conte sénégalais du Sérèr écrit et réalisé par Martyna Majewska (Un grand merci!) 


Ba suba! À demain en langue wolof, langue sénégalaise





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...